STOP : place au plaisir et à l’écoute.

Je ne publie plus aussi souvent. J’ai moins d’inspiration et j’ai clairement des difficultés à appliquer les jolies théories que j’expose ici sur le blog. Voilà tout mon souci, et je crois que c’est celui de nombreuses personnes désirant perdre du poids : on connaît les théories, on en sait même plus que la moyenne sur la nutrition, et pourtant, on continue certaines mauvaises habitudes, on n’applique pas ce que l’on sait.

Alors ? Alors on se trouve mauvais, peu volontaire, on se sent coupable, on se programme de nouveaux beaux menus, on se met la pression, et on n’y arrive pas. Finalement, le rééquilibrage alimentaire me fait l’effet d’être un régime quand même. Un de ces régimes qu’on fuit car on les sait inefficaces. Je retrouve dans le rééquilibrage alimentaire la même frustration, la même culpabilité. Connaître les grandes règles de la nutrition ne suffit pas. Et j’en ai marre de jouer au ping pong entre  la salade et le paquet de chips, entre le verre d’eau et le verre de vin.

STOP : place au plaisir et à l’écoute.

Ça ne fonctionne pas pour une simple raison : je ne sais plus dire quand j’ai faim et surtout, quand je n’ai plus faim. Persuadée que c’est bon pour la santé et ma perte de poids, je serais capable de manger une salade de tomates même sans avoir faim.

Sauf que j’ai oublié un détail : le corps est une machine formidable qui sait très bien ce qui lui faut. L’esprit, lui, croit savoir et se contente d’élaborer tout plein de jolies théories entre frites et asperges. On écoute qui alors ? Le savant qui impressionne avec ses belles idées, ou l’organisme qui sait, simplement ?

J’ai décidé de reprendre contact avec mon corps et mon estomac. De l’écouter me dire que j’ai faim, de manger, et de m’arrêter lorsqu’il me signale qu’il est rassasié. Manger quoi ? Ben ce que je veux. Ou plutôt, ce que mon corps me réclame. Si j’ai envie d’une tranche de gâteau tartinée de crème de spéculoos, c’est donc que c’est ce qu’il me faut à ce moment là. C’est tout.

J’ai pris cette décision suite à une longue conversation avec une amie que je remercie encore. Cela me trottait dans la tête cependant depuis quelques mois : simplement en observant ma fille. Les bébés savent exactement ce qui leur faut, en quantité et en timing. Ma petite lutine réclame son biberon de lait quand elle a faim, elle le repousse quand elle n’a plus faim. Ses heures de repas sont plutôt régulières, sauf certains jours, mais peu importe, elle sait, son corps sait. Je voudrais retrouver cet instinct de la nutrition.

Les résultats sont déjà là.

Cela fait quatre jours que j’ai arrêté de manger pour manger, bien ou mal, avec toutes ces questions. Je mange quand j’ai faim. Les premiers jours c’est perturbant. Je me suis retrouvée à sauter le sacro-saint petit déjeuner !! Je n’ai eu faim que vers 11h. Puis la faim n’est revenue qu’à 15h30. J’écoute, je n’ai qu’à suivre les indications que m’envoie mon corps. Ça n’est pas toujours facile, surtout pour arrêter à satiété, mais les résultats sont déjà là. Alors que j’avais repris du poids (encore), en quelques jours j’ai déjà presque perdu un kilo.

Mais au-delà de la balance, je me sens mieux. Je ne ressens plus de culpabilité, et je me sens plus légère. Je prends conscience aussi que mes proportions sont beaucoup moins importantes dans l’assiette. Mais je ne panique pas puisque je sais que dès que j’aurais de nouveau faim je pourrais remanger.

Je déculpabilise complètement et surtout, je ne mange plus mes humeurs et mes problèmes : je mange juste de la nourriture, de l’énergie, selon les désirs de mon corps. 🙂

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. rudilord dit :

    Un bel article qui casse codes et conventions. Il résume parfaitement ta frustration et tes attentes. Cette solution apparaît être ce qu’il te faut. Manger à 11h du matin ??? Idéal pour un brunch 🙂 Bon courage. Continue sur cette voie.

    Aimé par 1 personne

    1. Au régime ! dit :

      Merci mon petit monsieur !! 😀

      J'aime

  2. Je fais un peu ça aussi, je mange quand j’ai faim et je pense que c’est le mieux 😀 plein de bisous ma belle!

    Aimé par 1 personne

    1. Au régime ! dit :

      Oui, j’en suis de plus en plus persuadée !!

      Aimé par 1 personne

  3. lolli15 dit :

    Je vais essayer t’appliquer cette méthode je peux me le permettre je suis en vacances mais quand tu travailles et que tu as ta pause repas à la même heure pas facile 😉 Mais je trouve que c’est une bonne solution, effectivement les bébés connaissent très bien l’état de satiété.

    Aimé par 1 personne

    1. Au régime ! dit :

      Oui, les bébés nous en apprennent autant qu’on essaie de leur en apprendre. ^^ En vacances c’est forcément plus simple en effet. Je verrai comment adapter cela lorsque je reprendrai le travail à la fin du mois.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s