Courir au saut du lit.

Voilà, tout est dans le titre.

Je pense avoir tout testé : j’ai été courir le matin après le petit déjeuner, ou avant, dans l’après midi, tard le soir avant le dîner… Il n’y a aucun doute possible : ce que je préfère, c’est aller courir au saut du lit. Quand l’esprit n’est pas tout à fait encore au courant de ce que le corps s’apprête à faire et qu’on ne lui laisse pas le temps d’arrêter le mouvement par une démotivation mal placée.

Au saut du lit, on est prêt à tout, pour peu qu’on se le prouve. Qu’il fasse nuit (ce qui est le cas en ce moment) ou pas, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse froid ou pas : on se lève et sans réfléchir, on enfile jogging, tee-shirt, pull à capuche, bonnet, baskets, et op ! On s’élance à la conquête du monde !

Les rêves flottent encore un peu dans la tête, on se programme la journée tranquillement, tout en respirant, on se réveille en douceur, à chaque foulée.

C’est ainsi que j’ai été courir hier vers 6h du matin. Je me suis sentie tellement bien après, que plus tard dans l’après midi, j’avais oublié que j’avais déjà fait ma séance, et étais prête à la refaire. Heureusement que je prends quelques notes sur mon ressenti à chaque sortie, sinon je crois bien que j’aurais été courir deux fois sans m’en rendre compte !

Bref, la course le matin, ça met la patate !

2 réflexions sur “Courir au saut du lit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s