Alcalinité et acidité, la juste mesure.

Je me suis tout récemment penchée sur un sujet très nouveau pour moi : le Ph de notre corps, c’est à dire son taux d’acidité. Ce taux va de 0 (hyper acide) à 14 (super alcalin). L’alcalinité est donc le contraire de l’acidité, pour moi, c’était une première découverte. Le Ph de notre corps doit être neutre, aux environs de 7,4.

ph-e1548774511450.jpeg

Ce Ph se régule naturellement, parce que le corps humain est une chose formidable. Mais bien sûr, on peut jouer avec notre alimentation pour favoriser un Ph plus alcalin, ce qui d’après de nombreuses études, serait bien meilleur pour la santé qu’un Ph trop acide. Il y a tout un tas d’aliments alcalins (comme le citron par exemple, trompeur n’est-ce pas ?) qui seraient à favoriser, surtout dans certains cas :

  • fatigue, insomnies
  • prise de poids, ballonnements
  • sautes d’humeur, stress, hypertension
  • maux de tête
  • crampes

Vous vous reconnaissez dans ces symptômes ? Normal. Avec un mode alimentaire inadapté, le stress, la pollution, notre corps est souvent mis à rude épreuve et le taux d’acidité grimpe.

Sans surprise, les aliments les plus alcalins sont : les légumes (épinards, asperges, avocat, brocoli, carotte, betterave, céleri, poivron, citrouille, chou, concombre, poivron), les fruits (banane, citron, abricot, mûres, cerise, melon, fraise,  framboise, figue, poire, nectarine, pêche, raisin…), la spiruline, certains fromages non pasteurisés et les protéines végétales.

L’acidité se retrouve dans les huiles (olive, tournesol, raisin…), certains fruits (ananas, kiwi, orange), les produits laitiers, les céréales (riz, orge, avoine, blé…), les protéines animales…

Ce qui m’a intéressé le plus sur ce sujet, c’est le fait que le sport (à haute dose) peut provoquer davantage d’acidité. En imposant un travail très intense aux muscles, ceux-ci n’arrivent plus à fixer les minéraux dont ils ont besoin, peuvent manquer d’oxygène, et vont libérer des molécules d’acides lactiques. Ce n’est certainement pas la seule cause des crampes, et il faut un effort vraiment poussé, mais c’est intéressant de le savoir, notamment sur un entraînement juste avant une course, ou pour un ravitaillement pendant une course. Rassurons-nous : l’acidité est éliminée très rapidement après l’effort, en quelques dizaines de minutes.

Bref. Tout ça pour me conforter dans mes nouveaux choix alimentaires : plus de légumes, plus de fruits, plus de plats préparés moi-même, et plus de sport, sans tomber dans l’excès ! 😀

4 réflexions sur “Alcalinité et acidité, la juste mesure.

  1. Un article super intéressant 🙂 Je ne m’étais jamais penché sur le sujet et je fais de nouvelles découvertes. C’est amusant le côté trompeur du citron lol. Dommage pour l’huile d’olive, j’adore ça. 🙂 Petite question : est-ce qu’être câlin améliore notre alcalin ? 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ne te prive pas d’huile d’olive !! C’est très bon pour la santé. C’est comme tout, il faut trouver la juste mesure en connaissant au mieux son corps. ^^ Pour le câlin, j’ai ma petite idée sur la question….. On fera le test ! 😀 😀

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s