Parlons (un peu) constipation.

En ouvrant ce blog, je n’ai jamais dis que je ferai de la poésie tous les jours. 😀 Encore qu’il serait probablement possible de trouver de jolis rimes au mot constipation. Mais ça ne sera pas l’objet de cet article. J’ai toujours eu, aussi loin que je me souvienne, des problèmes de constipations chroniques. Comme cela fait partie de ma vie, mes proches le savent et ce n’est pas chez moi un sujet tabou. Donc, parlons-en ! 😀

Il faut dire qu’au fil des années, j’ai pu tester différents moyens pour alléger ce poids dû à la constipation. Vous en connaissez sûrement certains, et si vous avez d’autres astuces auxquelles je n’aurais pas pensé, je suis preneuse ! 😀

  • L’eau d’Hépar.

Bien, tout le monde a déjà vu la pub avec les feux d’artifices pour cette eau très chargée en magnésium et en calcium. L’eau d’Hépar est réputée pour soulager la constipation. Si vous êtes comme moi, vous pourrez toujours en boire deux litres en une journée, à part vous hydrater, ça ne changera pas grand chose. Mais pour la majorité des gens, je crois que ça marche plutôt bien.

  • Les prunes et pruneaux.

Déjà, c’est très bon les pruneaux. C’est le meilleur médicament au monde ! 😀 Et en plus ça marche. Pour certains, deux ou trois pruneaux tous les matins suffisent à réguler le transit. Moi j’ai tendance à me faire des cures de pruneaux lorsque la constipation s’installe trop longtemps. Je mange alors pratiquement le paquet sur deux ou trois jours et c’est efficace.

  • Le Movicol.

Il s’agit pour le coup d’un vrai médicament. Un médicament doux cela dit, dont les effets sont là encore, changeant d’une personne à l’autre. Sur moi ça ne fonctionne pas vraiment. Le movicol est une poudre (maintenant il y a même plusieurs parfums) que l’on dilue avec de l’eau. Le produit va en quelque sorte hydrater les parois du gros intestin pour faciliter le passage des déchets. Voilà, on arrive à la poésie ! 😀

  • La mauve.

La mauve c’est cette petite fleur violette que l’on voit un peu partout au bord des chemins et des routes. Je l’achète  en sachet chez mon herboriste. Les fleurs et les feuilles en infusion ont des propriétés miraculeuses contre la constipation. C’est comme les pruneaux : avec moi ça marche bien. Je me fais en général un thermos de tisane à la mauve, que je bois tranquillement dans la journée. Le pouvoir de cette plante est libérateur.

  • La méditation.

Non, je n’ai pas perdu la tête. Je remarque que je suis moins constipée quand je suis plus détendue. Je ne suis pas d’un naturel très stressé à la base, mais lorsqu’un événement fait monter un peu le taux de stress, vous pouvez être sûr que je serai constipée. Donc, la méditation est un moyen comme un autre de l’éviter.

  • La respiration.

Merci à la prof de sophrologie de ma mère, et du coup merci à ma petite maman de m’avoir transmis ce savoir. 😀 Une respiration profonde aide à « pousser » le moment venu. Quand on a l’impression que tout se bloque, respirer profondément en rentrant puis en sortant le ventre, effectue un massage intestinal qui pour ma part, fonctionne assez bien.

  • Soulever les genoux.

J’ai trouvé ça toute seule en vacances ! 😀 Et mon médecin me l’a confirmé après. La position que l’on adopte aux toilettes est mauvaise, du moins, pas très naturelle. Pour faciliter le passage, il faudrait remonter les genoux pour prendre une position qui ressemble à celle que l’on adopte… quand on est en pleine nature ! Accroupi en somme. Cela fait un an que j’ai donc un petit banc dans mes toilettes : je pose mes pieds dessus pour rehausser mes genoux d’une bonne vingtaine de centimètres. En un an, je peux confirmer que je n’ai plus besoin de « pousser » justement. En alliant cette technique avec la respiration, je n’ai pratiquement plus de crampes d’estomac aux toilettes.

  • Le sport en endurance.

C’est à dire, le sport longue durée. J’ai remarqué que quand je fais une longue rando sur une journée, je ne suis pas constipée le lendemain matin. C’est difficile à mettre en pratique tous les jours… Mais ça marche. 😀

Et voilà. je crois que je viens d’écrire mon plus long post de l’histoire de ce jeune blog ! 😀 Avez-vous d’autres techniques contre ce problème ? Évidemment, il faut également penser à intégrer beaucoup de fibres dans son alimentation. Un point sur lequel je dois encore travailler d’ailleurs !

6 réflexions sur “Parlons (un peu) constipation.

  1. Salut,

    De bons conseils. Je n’ai jamais eu ce genre de problèmes mais ça peut être le cas d’un proche et c’est toujours le type d’infos importantes à transmettre. Merci 🙂

    Ah!

    Aimé par 1 personne

  2. J’avoue avoir la chance de ne pas souffrir de constipation mais on peut tous rencontrer ce problème à un moment donné. Je ne connaissais pas les vertus de la mauve, c’est vraiment intéressant surtout qu’elle n’est pas calorique contrairement au pruneau.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s